Steven Guennec, reiki à Paris 10

Foire aux questions sur le Reiki

Questions fréquentes

Toutes les réponses à vos questions

Questions fréquentes sur le reiki

Quelle fréquence et quel nombre de séances ?

Tout dépend de votre demande et du style de travail que vous souhaitez effectuer.

Les séances d'1 heure sont des séances de relaxation et peuvent être abordées comme telles : de manière ponctuelle pour se faire du bien ou de façon régulière pour en conserver les bienfaits.
Il n'y a pas de nombre ou de fréquence de séances particulier à mettre en place dans ce contexte.

Les séances d'1 heure 30 visent à apaiser un mal-être ponctuel ou passager.
Par conséquent, elles s'inscrivent dans le cadre d'une démarche plus suivie.
En fonction de l'importance, de l'intensité et de l'ancrage des difficultés de la personne qui vient consulter, je recommande généralement de mettre en place 4 à 6 séances sur une fréquence régulière d'1 à 2 fois par mois.
À l'issue de ces 4 à 6 séances, nous faisons un point et la personne décide si elle souhaite poursuivre le travail engagé.

Enfin, les séances de 2 heures s'inscrivent dans un cadre thérapeutique d'accompagnement d'un mal-être ancré ou de longue durée.
Par définition, une thérapie est une démarche qui s'inscrit dans le temps et il est évidemment nécessaire de mettre en place une fréquence et une régularité de séance pour obtenir une véritable amélioration durable de l'état d'esprit de la personne.
Combien de temps, de séances et à quelle fréquence, cela dépend entièrement de ce que souhaite la personne et des bienfaits qu'elle retire de son accompagnement.

D'une façon générale, la personne qui vient consulter est parfaitement libre d'arrêter à tout moment, quelle que soit sa démarche, sans avoir à se justifier.

Il reste cependant évident que comme pour toute approche sérieuse, obtenir des résultats durables requiert répétition, constance et régularité.

Quelles sont les contre-indications ?

La pratique du Reiki Traditionnel est basée sur le fonctionnement naturel de l’être humain, c’est pourquoi les contre-indications sont très peu nombreuses.

Il n'existe pas de contre-indications liées à l'âge (enfants, adolescents, adultes ou personnes âgées peuvent consulter) ou à un état de santé physique.

Les séances sont cependant à proscrire en cas de pathologies psychiatriques et de certains troubles mentaux comme la dépression en phase aigüe, les troubles unipolaires ou bipolaires non stabilisés, les troubles psychotiques et troubles schizophréniques (délires, hallucinations), les dissociations de la personnalité, etc. dont la prise en charge relève exclusivement de l'exercice de la médecine.

Est-ce que le Reiki est dangereux ?

Absolument pas. Le Reiki Traditionnel est une pratique de relaxation méditative par le toucher qui permet de se détendre profondément en lâchant prise avec les tensions du corps et de l'esprit. Il est entièrement calé sur le fonctionnement naturel de l'être humain.

Excepté dans le cadre des contre-indications mentionnées ci-dessus, la détente, la relaxation et la méditation n'ont rien de dangereux, bien au contraire. Elles sont excellentes pour rester en bonne santé mentale et physique.

Comment bien choisir son praticien ?

Comme dans toutes les pratiques relevant de la santé humaine, il est nécessaire de vérifier le niveau de compétence, d'éthique et de professionnalisme de son thérapeute.

« Quel est son niveau de formation ? Où a-t-il été formé et par qui ? En combien de temps ? Combien a-t-il d'années d'expérience ? Comment peut-il le démontrer ? Est-il supervisé ? Maintient-il ses compétences à jour ? » sont autant de questions qu'il est fondamental de se poser avant d'arrêter son choix pour pouvoir consulter en toute confiance.

Y a-t-il une différence entre Reiki et magnétisme ?

Oui, il s'agit de deux pratiques et de deux approches complètement différentes.

Le Reiki Traditionnel s'appuie sur la compréhension du fonctionnement de l'être humain, de ses mécanismes émotionnels bloquants et sur la méditation.
Ces connaissances héritées des grandes traditions orientales y sont laïcisées et employées dans le cadre d'une démarche de bien-être, de développement personnel ou d'accompagnement thérapeutique centrées sur les potentiels naturels de la personne, et non sur quelque chose d'extérieur à elle.

Faut-il attendre d'être malade pour recourir au Reiki ?

Non, certainement pas ! Le Reiki Traditionnel s'inscrit dans une démarche de prévention de la santé mentale et physique. En d'autre termes, mieux vaut prévenir que guérir !

Les neurosciences ont démontré qu'un état d'esprit négatif (stress, angoisse, anxiété, émotions, etc.) a un impact très significatif sur la qualité de vie, mais aussi sur l'équilibre et le fonctionnement du corps.

Ce déséquilibre lié au mal-être peut conduire à l'apparition de symptômes physiques : c'est ce que l'on appelle la somatisation.

La démarche du Reiki Traditionnel consiste à se centrer sur la cause de la somatisation (le mal-être) et non sur la conséquence (le symptôme).

Si la cause psychologique de la somatisation s'atténue ou disparaît, sa conséquence symptomatique va elle aussi naturellement cesser.

Mais attention ! En aucun cas la pratique du Reiki Traditionnel ne saurait se substituer à la médecine ou à des traitements médicamenteux. Le travail effectué par le praticien concerne exclusivement le bien-être global du corps et de l'esprit et le maintien d'un état psychologique positif.

Le Reiki Traditionnel est une pratique de bien-être, d’épanouissement personnel et de prévention de la santé. Pratique non conventionnelle non médicale à visée thérapeutique, elle relève de la Santé Mentale Positive telle que définie par l’Organisation Mondiale de la Santé.

Est-ce que le Reiki est adapté quand on est enceinte ?

Complètement. Plus qu'adapté, le Reiki Traditionnel permet de vivre la grossesse sereinement, dans un bien-être naturel, psychologique et physique global.

Profiter et vivre pleinement chaque instant, se centrer sur ses sensations, moins subir les désagréments liés à l'évolution du corps pendant la grossesse (douleurs, fatigue, nausées, etc.) permet de se préparer à l'accouchement en conservant un état d'esprit paisible.

Moins de stress ou d'anxiété pour la maman, c'est également profitable et positif pour bébé, qui peut grandir et se développer en toute tranquillité.

Cela favorise un accouchement et une venue au monde dans les meilleures conditions possibles.

Création et référencement du site par Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.